« Sheet pan dinner » : filet mignon et choux de Bruxelles

Un des trucs qui tourne en boucle sur les blogs culinaires US : le « sheet pan dinner ». Un genre de tout en un cuit sur la plaque du four, histoire de se simplifier la vaisselle (un seul contenant à laver, voire aucun si on a mis assez de papier cuisson et que ça ne rend pas trop de jus).
J’ai testé des recettes plusieurs fois, avec plus ou moins de succès familial, mais là, je dois avouer que je ne pensais pas rencontrer un tel engouement pour les choux de Bruxelles rôtis !

Pour 6 à 8 portions – 3 à 5 Smartpoint® Liberté
2 filets mignons
500 g de choux de bruxelle
le jus d’un demi citron vert
1 CS d’huile d’olive

Déposer les filets mignons sur la plaque de four recouverte de papier cuisson.
Dans un saladier, mettre les choux de Bruxelles, parés et coupés en 2, l’huile d’olive et le jus de citron, sel et poivre. Bien mélanger pour enrober les choux, puis les ajouter sur la plaque de four, pour entourer la viande.
Cuire à 200° pendant 30 min, jusqu’à ce que la viande soit cuite et les choux de Bruxelles tendres et caramélisés.

La lunchbox du mardi

Reprise de programme Weight Watchers (à un moment, trop c’est trop ….), et pour éviter de bouffer tous les points du jour au restau (même d’entreprise !), hop on prépare la lunchbox. Autre avantage, ça permet de ne pas laisser traîner les restes 🙂

Lunchbox 20180403

Au menu : soupe de légumes (sans féculent) avec des légume surgelés cuits dans du bouillon de poulet maison et des lentilles au chorizo, recette wetwet. Grand avantage des légumineuses dans le dernier programme : elles ne comptent pour rien dans l’apport calorique !

Pour 8 portions – 5 SmartPoint® Liberté
500g de lentilles vertes
1 chorizo (200g) doux
4 carottes
4 pommes de terre moyennes
1 gros oignon
1 CS d’huile d’olive

Émincez l’oignon et coupez les carottes en rondelles et les pommes de terre en morceaux.
Faites revenir dans une cocotte en fonte les oignons dans l’huile d’olive, ajoutez le chorizo, le laurier,les pomme de terre et les carottes et laissez cuire 10 min à feu doux.
Ajoutez les lentilles et versez l’eau jusqu’à ce que tout soit couvert, poivrez et laissez cuire 30 à 35 min. Salez au moment de servir.

Les lasagnes trop trop savoureuses

J’aime beaucoup les lasagnes, mais faut reconnaître que pour un dîner de semaine c’est un peu long à préparer si on veut avoir une sauce mijotée pleine de saveurs … sauf à dégainer la mijoteuse ! Un peu de préparation (environ 15 min) le matin après le petit dej, et la sauce se prépare gentiment pendant la journée. Le soir, y’a juste à assembler – et déguster !

Lasagne à la mijoteuse

Ingrédients :
pour la sauce
700g de viande de boeuf hachée
500g de chair à saucisse (c’est le secret du moëlleux)
2 gros oignons émincés (ou l’équivalent en oignons surgelés)
2 gousses d’ail émincées
1.2kg pulpe de tomates en dés
origan, thym, laurier, mélange gourmand italien Ducros
pour le montage
plaques de lasagnes sèches sans précuisson
500g de coulis de tomate
1 mozzarella longue ou 3 boules
1 sachet de mozzarella râpée

Faire revenir les oignons dans de l’huile d’olive sans coloration. Verser dans la mijoteuse. A la suite, remettre un peu d’huile et faire revenir la viande (en plusieurs fois si nécessaire), en remuant et détachant les gros morceaux. Bien mélanger. Verser dans la mijoteuse. Ajouter le reste des ingrédients de la sauce dans la mijoteuse, programmer en mode Low pour 6h.

Montage :
Mettre un peu de coulis de tomates dans le fond du plat, couvrir de plaques de lasagnes. Ajouter 1/3 de la viande en sauce (bien garder le jus, c’est lui qui va cuire les plaques de lasagnes), des tranches de mozza, puis couvrir de plaques de lasagnes et recommencer pour avoir au total 3 couches de viande. Couvrir de plaques de lasagnes, ajouter le reste de coulis et parmeser de mozza rapée.
Cuire à 180° pendant 25 min.

La lunchbox du lundi : riz cantonais au rice-cooker

OOOOps j’ai oublié de faire une photo avant de tout dévorer ^^
Le rice cooker est un sutensile très utile pour cuire le riz à la perfection et le maintenir au chaud en attendant de passer à table – mais pas que 🙂 Voici comment préparer le meilleur des « no mess » riz cantonais, qui attend tranquillou au chaud que l’apéritif se termine …

Pour 6 personnes
3 mesures de bon riz
1 bol de petits pois surgelés
3 oeufs
une poignée de champignons noirs séchés
dés de jambon
sauce de soja

Laver le riz plusieurs fois. Le placer dans le rice cooker avec la bonne dose d’eau (se reporter au paquet ou à la notice du rice cooker).
Placer les petits pois encore surgelés dans le panier vapeur (pas grave si quelques uns passent à travers les trous !). Mettre le rice cooker en marche.
Pendant ce temps, mettre les champignons à réhydrater dans de l’eau chaude. Battre les oeufs en omelette avec un peu de sauce de soja et les faire brouiller dans une poêle (solution beaucoup plus simple que faire une belle omelette et la couper en lanières …. et tout aussi efficace !).
Quand le riz est cuit, y verser les petits pois (qui doivent être cuits également), les oeufs, le jambon et les champignons finement émincés. Remettre le couvercle et laisser le rice cooker en mode maintient au chaud jusqu’au service.

Cocotte de cocos

Petits cocos à écosser dans mon panier la semaine dernière. Miss Cosquinelle m’a aidée 🙂 elle se débrouille comme une chef !
Ils ont accompagné des tranches de gigot d’agneau 🙂

Cocotte de cocos
Cocos roses ou cocos de Paimpol écossés
oignon émincé
ail
bouillon en cube ou bouillon de poulet maison

Faire revenir les oignons dans du beurre. Quand ils sont translucides, ajouter les cocos, l’ail épluché, la tablette de bouillon et couvrir d’eau juste à hauteur. Porter à ébullition puis laissez mijoter à feu doux pendant 30 à 40 minutes, jusqu’à ce que les cocos soient cuits sans se défaire. Rectifier l’assaisonnement et servir.

Pâte magique et pissaladière maison

Derniers jours d’été, et des envies de cuisine provençale … j’était sceptique sur le fait que les enfants apprécieraient le mélange oignons / câpres / anchois mais au final un gros succès familial !

J’en ai profité pour tester la recette de la « pâte magique », en fait une pâte très chargée en levure qui gonfle de manière exceptionnellement rapide. Les proportions de pâtes permettent de réaliser 2 tartes / pizzas pour la famille. La prochaine fois, je pense tester sur une simili flamiche au maroilles, plus adaptée aux températures qui se préparent !

Pâte magique et pissaladière

La pâte magique :
LA RECETTE DE LA PATE MAGIQUE

La pissaladière :
500 g d’oignons émincés surgelés (parce que franchement j’étais pas d’humeur à verser toutes les larmes de mon corps à les émincer ….)
1 cc de sucre
huile d’olive
2 cuil à soupe de câpres au vinaigre
1 petite boîte d’anchois
olives noires dénoyautées
la moitié du pâton préparé ci dessus

Chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle. Ajouter les oignons, les faire cuire à feu moyen jusqu’à ce qu’ils soient translucides. Poudrer de sucre, ajouter les câpres, réserver. Etaler la pâte sur une plaque à pâtisserie chemisée de papier sulfurisé. Répartir dessus les oignons. Disposer artistement les anchois et les olives. Enfourner à four chaud (240°) pour une vingtaine de minutes. Servir tiède ou à température ambiante.

Poulet thaï à la mijoteuse

Un plat trop trop délicieux, servi sur un bol de nouilles de riz. Grand succès pour un repas entre copines !

Poulet thaï à la mijoteuse

Recette originale : Slow Cooker Thai Chicken with Peanut Sauce
Ingrédients
6 escalopes de poulet
20 cl de lait de coco
3/4 cup de beurre de cacahuète avec des morceaux
4 gousses d’ail
3 cuil à soupe de miel liquide
3 cuil à soupe de sauce de soja
2 cuil à soupe de jus de citron vert
2 cuil à soupe de vinaigre de riz (ou à défaut de vinaigre de cidre)
piment en poudre (facultatif)
garniture : cacahuètes pilées, coriandre

Préparer la sauce : mélanger le lait de coco, le beurre de cacahuète, l’ail écrasé, le miel, le jus de citron le vinaigre et éventuellement le piment. Bien mélanger jusqu’à avoir une sauce homogène.
Déposer le poulet dans la mijoteuse. Couvrir avec la sauce. Cuire sur LOW 6 à 8h ou HIGH 3 à 4h. Au bout de ce temps, retirer le poulet et l’éffilocher avec deux fourchettes. Le remettre dans la sauce et bien mélanger.
Servir sur des nouilles de riz, ou du riz, ou encore dans des grandes feuilles de laitue. Parsemer de cacahuètes pilées et de coriandre hachée.

Petits farcis façon niçoise

Hé oui encore une recette pour essayer à la fois de se réchauffer et de faire enfin venir l’été en Bretagne !!!

Petits farcis

Pour 8 courgettes rondes et 3 beaux poivrons

250 g de steack haché de bœuf
250 g de haché de veau
1 pot de sauce tomate au basilic et aux olives
150 g de jambon cru
1/2 tasse de riz cru
1 oignon émincé

Faire cuire le riz. Egoutter et réserver.
Vider les légumes en conservant suffisamment de chair pour qu’ils se tiennent. Les déposer dans un plat à four. Mixer la chair prélevée avec le jambon.
Faire revenir l’oignon dans un filet d’huile d’olive. Ajouter la viande, la faire dorer et bien la séparer avec une cuillère en bois.
Ajouter la viande au hachis de légumes et jambon, bien mélanger. Verser la sauce tomate et le riz, bien mélanger. Saler modérément, poivrer. Farcir les légumes et enfourner pour 45 min à 1 h.

Petits farcis

Saumon teriyaki à la plancha

C’est pour cette recette que j’ai réalisé la sauce teriyaki maison. Des filets de saumon bio cuits sur la plancha, un grand succès à la maison !

Saumon teriyaki

6 pavés de saumon
3 CS de sauce teriyaki (maison ou pas)
2 CS d’huile de sésame grillé (en épiceries asiatiques)
oignons nouveaux

Mélanger la sauce teriyaki et l’huile de sésame. En badigeonner les pavés de saumon et laisser mariner au frais 30 min. Cuire à la plancha.
Servir parsemé de ciboule ou d’oignon nouveau émincé, avec du riz.

Sauce teriyaki maison

La sauce teriyaki c’est un truc qui sauve tout quand on n’a pas d’idée de repas … blancs de poulet, côtes de porc, pavés de saumon, cuisson à la poêle, au four ou au barbecue, tout lui convient !
Alors bon, du coup, enrichir Suzi-machin et autres devient presque indispensable 🙂 Sauf que mon ami Pinterest m’a sorti une recette de sauce teriyaki trop facile à faire et tout à fait délicieuse !

Sauce teriyaki maison

Sauce teriyaki
1 tasse d’eau
5 CS de cassonade
1/4 de tasse de sauce soja
1 grosse CS de miel
1 gousse d’ail passée au presse-ail
gingembre moulu
2 CS de fécule de maïs
1/4 de tasse d’eau supplémentaire

Dans une casserole, mélanger la tasse d’eau, la cassonade, la sauce de soja le miel, l’ail pressé et le gingembre. Faire chauffer jusqu’à dissolution du sucre.
Dans un bol mélanger la fécule avec l’eau supplémentaire. Verser dans la casserole et mélanger sans cesse jusqu’à épaississement. Attention à ne pas laisser trop prendre car la sauce continue à épaissir en refroidissant. Stocker au frais.