Invitation copains

Pour concilier emploi du temps bien rempli et bons petits plats, rien de tel que de miser sur ce qui se prépare à l’avance. Voir carrément très à l’avance, marinades, séchage, etc …
Pour samedi soir, autour d’une blanquette, un gravlax (saumon mariné à la norvégienne) accompagné de blinis au sarrasin, et une tarte Tatin.
Je fais l’impasse sur la Tatin, je ne suis vraiment pas au point (mais en constante amélioration). Pour le reste, la recette du gravlax ayant déjà été publiée, j’ajoute juste les blinis (trop facile avec la poêle 4 empreintes Mathon). Par contre, je trouve la photo réussie 😉
Gravlax et blinis de sarrasin
Blinis au sarrasin
Source : Crêpes, pancakes et blinis, éd. Marabout
Pour une trentaine de blinis
100 g de farine de sarrasin
165 g de farine de blé
2 cc de levure de boulanger sèche
1/2 cc de sel
3 oeufs
50 cl de lait
5 cl de crème fleurette
Faites gonfler la levure dans un verre de lait tiède prélevé sur la quantité.
Mélanger les deux farines et le sel dans une terrine.
Rallonger la levure diluée avec le reste de lait et la crème fleurette tiédis. Incorporer à la farine tantôt un peu de ce mélange, tantôt un jaune d’oeuf, jusqu’à épuisement des ingrédients. La pâte doit être lisse et fluide.
Couvrir et laisser lever dans un endroit chaud pendant 2 heures.
Monter les blancs en neige assez souple pour qu’ils s’incorporent sans faire tomber la pâte.
Faire chauffer la poêle, mettre une petite louche de pâte sur 2 cm d’épaisseur. Laissez cuire à feu doux. Lorsque la surface du blinis est sèche, le retourner avec une spatule et poursuivre la cuisson de l’autre côté.
Blanquette à l’ancienne
Blanquette de veau à l’ancienne
Source : Cuisine Actuelle hors-série octobre – novembre 2002
Pour 4 personnes
Préparation 25 min
Cuisson 1h15
800 g d’épaule de veau taille en morceaux de 50 g
150 g de petits champignons de Paris
1 carotte
1 branche de céleri
2 gousses d’ail
1 gros oignon piqué d’un clou de girofle
16 petits oignons
1 bouquet garni
100 g de crème fraîche
35 g de farine
70 g de beurre
1 jaune d’oeuf
le jus d’un citron
sel, poivre blanc
Eliminer le pied terreux des champignons, puis les rincer. Les mettre dans une casserole avec 15 g de beurre et le jus de citron. Saler, poivrer. Laisser cuire 2 min puis réserver.
Peler l’ail et la carotte. Mettre la viande dans une cocotte et la couvrir d’eau froide à hauteur. Verser le jus rendu par les champignons. Ajouter le céleri, la carotte, l’ail, l’oignon piqué et le bouquet garni. Saler, poivrer.Donner un bouillon, écumer et cuire 1 h à frémissements.
Pendant ce temps, peler les petits oignons (nb : oui, ça fait pleurer …). Les mettre dans une petite casserole et ajouter 20 g de beurre et 3 cuillerées d’eau tiède. Saler et poivrer. Laisser cuire 15 vmin sur feu moyen en les mélangeant de temps en temps. Les mettre sur un plat et les garder au chaud.
Préparer un roux : dans une casserole, faire fondre 35 g de beurre, verser la farine en pluie et mélanger soigneusement. Laisser cuire 2 min à feu doux.
Egoutter la viande dès la fin de sa cuisson puis réserver au chaud, avec les champignons et les petits oignons. Filtrer le bouillon, puis le verser sur le roux en fouettant sans arrêt pour obtenir une sauce homogène. Laisser cuire 10 min sur feu doux.
Battre au fouet le jaune d’peuf et la crème fraîche. Incorporer progressivement ce mélange à la sauce précédente et remuer avec une cuillère en bois pour obtenir une sauce liée.
Recouvrir la viande et les légumes de sauce. Parsemer de persil et servir bien chaud.
Pour ma part, je remet la viande dans la sauce, dans la cocotte et je laisse au chaud, sur feu très doux en intercalant un diffuseur. Il ne fait pas que la sauce atteigne l’ébullition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *