Memoirs of a geisha, A. Golden

Le bonheur quand on arrive dans une bibliothèque, c’est la possibilité de découvrir des livres, des histoires, des textes dont on n’avait même pas idée. La bibliothèque d’Arna, c’est du condensé de découverte. La présence d’étrangers (essentiellement des néérlandais et des allemands) permet d’avoir en rayon des livres en V.O., et ça c’est mon dada depuis quelques mois.
En furetant sur les étagères, donc, je tombe sur Memoirs of a geisha d’Arthur Golden, le bouquin qui a inspiré le film … et d’ailleurs ce n’est pas par hasard que je l’ai pris : nous avions parlé du film avec des amis un soir avant mon départ en vacances.
J’ai un peu hésité, à vrai dire, je venais de terminer The Alienist de Caleb Carr, un policier dans la veine de Harry Dickson, mais au niveau de langue un peu élevé, suffisament pour me faire douter de mon anglais … et puis finalement je me suis lancée, en me disant que j’en comprendrais assez pour suivre l’histoire, anyway.
Et finalement, très bonne surprise, le texte est merveilleusement bien écrit, les mots coulent de source, l’ambiance est là, j’ai eu du mal à décrocher mes yeux des pages. On s’imagine avec Sayuri, essayant un kimono ou pendant la cérémonie du thé.
Moins de 3 jours pour lire ce superbe pavé, mais je regrette encore de l’avoir déjà terminé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *