La betterave qui m’a fait aimer la betterave

Oyez oyez braves gens, la betterave vient d’être promue au rang de « denrée comestible ». Voire bonne. Voire bonne à se resservir.
Si, si. Et je suis dans mon état normal.

Le secret : la manger crue. Juste râpée, comme des carottes, avec une petite vinaigrette aillée.

Pas de photo pour fêter ça, mais s’il y en a dans mon prochain panier, j’en ajoute une !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *