Flan pâtissier sans œufs aux pruneaux

Et hop, une petite douceur à l’aide de la poudre magique pour des gâteaux allégés … j’ai nommé mon paquet de poudre Impérial pour flan pâtissier et crème pâtissière ! Un paquet de gros pruneaux dénoyautés, et hop le tour est joué !
Note pour la prochaine fois : le faire dans un moule un chouilla plus petit pour avoir un flan plus épais.

Flan pâtissier sans œufs aux pruneaux

Flan pâtissier sans oeufs aux pruneaux

Pour 6 personnes – 3 ProPoint® par portion

2 cuillères de rhum
une dizaine de pruneaux
6 cuillères à soupe de préparation pour Crème Pâtissière Impérial
1 dl de lait + 4 dl de lait demi-écrémé
50 à 70 g de sucre, ou l’équivalent en édulcorant cuisson (hermesetas liquide par exemple)

Faites gonfler dans 2 cuillères de rhum une dizaine de pruneaux
Versez 6 cuillères à soupe de préparation pour Crème Pâtissière Impérial dans 1 dl de lait et mélangez
Portez 4 dl de lait à ébullition – versez le mélange dans le lait bouillant et faites épaissir pendant 2 mn
Ajoutez le rhum de macération hors du feu
Versez dans un moule carré et huilé de 20 cm de côté et disposez les pruneaux en les enfonçant un peu
Mettez au four pendant 15 minutes

Petites verrines vanille et fruits exotiques

Petit dessert sans prétention, sympathique et frais pour les beaux jours (bien que les températures en Bretagne aient sérieusement chuté ces derniers jours), à seulement 2PP, 5 min de préparation … que demander de mieux ?

Petites verrines vanille et fruits exotiques

Pour 4 verrines (verres bodega) – 2 ProPoint® par verrine
La crème vanille
30 g de préparation Impérial pour crème pâtissière et flan pâtissier
1/2 l de lait demi-écrémé
1 cuil à café d’Hermesetas liquide (à ajuster en fonction du goût)

Garniture
fruits : ici des kiwis et des mangues, mais des fraises c’est parfait aussi !

A préparer la veille. Délayer la préparation Impérial dans 1/8 de litre de lait froid.
Porter le reste du lait à ébullition. Ajouter le mélange précédent, faire bouillir et laisser cuire 3 min en fouettant sans arrêt.
Verser dans les verrines et laisser au moins 3h au réfrigérateur.
Au moment de servir, disposer artistement les fruits sur la crème.

Petites crèmes dessert à la Pralinoise pour utiliser des jaunes d’œufs

J’ai fait dimanche une épaule d’agneau en croûte de sel, pour laquelle j’ai utilisé deux blancs d’œufs. Détestant jeter, j’ai conservé mes deux jaunes dans une petite boîte … et comme d’habitude je me suis demandée ce que j’allais en faire …
Et donc, après les croissants à la vanille, voici une façon très gourmande d’utiliser des jaunes d’œufs : des petites crèmes dessert à la Pralinoise. Attention ce dessert est assez sucré, à consommer avec modération 🙂

Crèmes dessert Pralinoise

Pour 6 ramequins
2 jaunes d’œufs
50 cl de lait
15 cl de crème liquide
2 cuil à soupe de sucre en poudre
3 cuil à soupe de maïzena
120 g de Pralinoise

Mélanger au fouet les jaunes, le sucre et la Maïzena jusqu’à blanchiment. Faire chauffer le lait et la crème. Aux premiers signes d’ébullition, en verser la moitié sur la Pralinoise cassée en petits morceaux. Bien mélanger pour faire fondre et obtenir un mélange homogène. Verser alors le reste du mélange lait / crème, bien mélanger.
Mettre le lait chocolaté par petites quantités dans le mélange œufs / sucre / Maïzena, en fouettant pour diluer. Reverser alors le mélange dans la casserole et porter sur feu doux jusqu’à épaississement (environ 10 min). Verser sans attendre dans des ramequins et laisser reposer au moins 2 h au réfrigérateur.

La crème brûlée ultime – et vive le chalumeau !

Des jaunes d’œufs à utiliser, une virée dans un magasin de bricolage ayant résulté par l’achat d’un chalumeau pas de cuisin mais qui fera office de (parce que bon, le mastrad il est très beau, mais beaucoup trop cher pour l’utilisation que je prévois).
Du coup, j’ai opté pour une petite lampe à souder de marque Casto, qui fonctionne avec une cartouche de gaz standard de 190g, et qui marche du tonnerre pour caraméliser la crème brûlée : la température très élevée permet de conserver la crème froide et de réaliser une craquante couche de caramel ….
Voici donc l’objet :
Lampe à souder

Et lors de son utilisation :

Crèmes brûlées

Crèmes brûlées
Source : Petites crèmes aux éditions Marabout
Pour 2 ramequins de gourmands
4 jaunes d’œufs
30 cl de crème fraîche liquide
40 g de sucre semoule
quelques gouttes d’extrait de vanille
sucre roux en poudre pour caraméliser

Préchauffer le four à 100º (th 3-4).
Mélanger énergiquement les jaunes d’œufs et le sucre dans un saladier.
Faire chauffer la crème liquide dans une casserole sur feu doux. Aux premiers frémissements, la verser sur les œufs battus et mélanger.
Répartir dans deux plats en terre à crème brûlée. Enfourner au bain-marie pour 1h15.
Laisser refroidir les crèmes et les placer pour 2h au réfrigérateur.
Au moment de servir, saupoudrer de sucre et caraméliser au chalumeau 🙂
Servir sous les yeux ébahis de l’assistance !

Verrine de panacotta aux fruits rouges

Parfait dessert pour clore un repas italien, petit entremet fruité déclinable à l’infini. A la base, une crème cuite parfumée, surmontée (ou entourée, voir plus bas) d’un coulis de fruits. Très rapide à préparer et toujours très apprécié !

Pana cotta coulis de fruits rouges

Panacotta aux fruits rouges
Pour 6 verrines (ou 6 empreintes briochettes silicone)
Pour la crème :
50 cl de crème liquide (légère ou pas)
50 à 75 g de sucre (au goût, à affiner aussi en fonction du coulis utilisé)
2 à 3 feuilles de gélatine (voir plus bas)
extrait de vanille

Pour le coulis :
200 g de fruits rouges surgelés
2 cuilllères à soupe de sucre glace

Tremper la gélatine quelques minutes dans l’eau froide. Faire chauffer la crème, le sucre et l’extrait de vanille. Aux premiers signes d’ébullition, ôter du feu et faire fondre la gélatine essorée. Bien mélanger, verser dans les verrines.
Laisser prendre 2h au réfrigérateur.
Réaliser le coulis en mixant les fruits rouges décongelés avec le sucre glace.
Verser sur les panacotta quand elles sont prises.

Notes :
Avec un coulis plus sucré ou des fruits moins acides (mangue, fraises …) on peut mettre peu de sucre dans la crème.
Pour présenter les panacotta en verrine, 2 feuilles de gélatine suffisent. La crème sera oncteuse et fondante. Par contre, pour une présentation démoulée (par exemple, on peut faire prendre les crème dans des moules briochettes ou pyramides en silicone) 3 feuilles sont nécessaires pour avoir une tenue suffisante.

Mon premier bavarois – 18/20 :-)

Grande première … un dessert de pâtissier « digne des grandes boutiques » m’a dit belle-Maman (mais je ne garantis pas son objectivité). Pour fêter l’anniversaire de Panda, un bavarois printanier mangue et framboises, fruité et léger, bienvenu pour clore un bon repas.
Merci encore à Audrey pour ses conseils et techniques en images.

Bavarois mangue - framboises

Le principe, c’est un biscuit (génoise, biscuit cuillère) imbibé de sirop, et une ou plusieurs couches de mousses de fruits, de chocolat … éventuellement surmonté d’un glaçage ou d’un miroir aux fruits. La réalisation de ce dessert demande un peu de temps (mais il se prépare à l’avance, donc tout est question d’organisation) et un peu de matériel : plaque à pâtisserie, cercle ou cadre à entremet. J’ai trouvé mon cadre à la dernière promo L*dl, j’ai dû le payer 4 ou 5 € et il est parfait pour la réalisation de ce type de dessert. Prévoir aussi un peu de place dans le frigo 😉

J’ai utilisé des fruits surgelés (merci Picard) pour les coulis, mais on peut utiliser des coulis tous faits (ils sont un peu trop sucrés à mon goût).

Tout d’abord, réaliser la génoise :
4 œufs
120 g de sucre
120 g de farine

Blanchir les jaunes d’œufs et le sucre. Quand le mélange fait le ruban, ajouter petit à petit la farine. Incorporer délicatement les blancs battus en neige. Etaler à la spatule sur la plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Cuire à 180º une dizaine de minutes (jusqu’à ce que la surface de la génoise soit légèrement dorée.
Démouler sur l’envers dans le plat de service (ça sera déjà ça de fait), décoller la feuille de papier sulfurisé et laisser refroidir. Découper aux dimensions du cadre.

Imbiber d’un sirop de sucre (mélanger un peu de sucre et d’eau, porter à ébullition), éventuellement parfumé d’un alcool (malibu, kirsch, rhum ….).

Réaliser les mousses de fruits :

Mousse à la mangue
Décongeler 200 g environ de tranches de mangues nature. Les passer au mixer avec 2 cuillères à soupe de sucre. Faire ramollir 2 feuilles de gélatine dans de l’eau froide. Chauffer le coulis de mangue, plonger la gélatine essorée dans le coulis chaud et mélanger pour dissoudre. Réserver.
Monter 175 ml de crème fleurette en chantilly ferme. Mélanger au fouet avec le coulis tiédi.

Mousse à la framboise
Décongeler 250 g de brisures de framboises. Les passer au mixer, puis au tamis pour éliminer les grains et obtenir un coulis parfaitement lisse. Ajouter 2 cuillères à soupe de sucre et un trait de jus de citron. Faire ramollir 2 feuilles de gélatine dans de l’eau froide. Chauffer le coulis de framboises, plonger la gélatine essorée dans le coulis chaud et mélanger pour dissoudre. Réserver.
Monter 175 ml de crème fleurette en chantilly ferme. Mélanger au fouet avec le coulis tiédi.

Montage :

Installer le cadre autour de la génoise découpée.
Couler la mousse de mangue, lisser à la spatule pour égaliser la surface.
Laisser prendre 30 min au frais.
Couler la mousse de framboises, lisser à la spatule.
Laisser prendre au moins 3h au frais.

Recouvrir d’un miroir aux framboises :
Décongeler 150 g de framboises brisées. Mixer et passer au tamis. Ajouter 1 cuillère à soupe de sucre glace. Faire ramollir 3 feuilles de gélatine dans de l’eau froide. Chauffer le coulis et faire dissoudre la gélatine dans le coulis chaud.
Verser sur le gâteau et lisser à la spatule.
Laisser prendre 4h.

Au final, le dessert a été très apprécié par tous les convives. C’est un peu délicat à réaliser et cela demande surtout du temps, mais finalement c’est très gratifiant 🙂

Flan pâtissier – Carnaval de l’école #3

Dernière réalisation, là j’ai fait toute seule … une grande première, j’ai utilisé une recette d’une de mes anciennes « copines » du forum cuisine de aufeminin … elle utilise la crème Impérial pour se simplifier la vie, et en effet c’est vraiment très facile à faire !
Flan pâtissier
1 pate feuilletée
90 gr de poudre « Imperial »
70 cl de lait entier
30 cl de crème liquide 30%
120 gr de sucre en poudre blanc
1 œuf + 1 jaune
1 c. à café de vanille liquide
2 à 3 c. à soupe de rhum Blanc (pas vieux surtout)

Etaler la pate feuilletée dans un moule à tarte beurré.

Dans un saladier plastique mélanger la poudre « Impérial » avec l’œuf entier et le jaune, le sucre en poudre, la crême fraiche liquide et bien fouetter (le mélange va devenir jaune et sans grumeaux).

Ajouter alors le lait et la vanille.

Mettre le saladier au micro ondes pendant 3 mn. Fouetter. Remettre encore 1mn 1/2, refouetter, et recommencer ainsi pendant plusieurs minutes en fouettant bien à chaque fois jusqu’à ce que votre crème ressemble à une belle crème patissière bien épaisse.

Ajouter alors le rhum blanc. Refouetter vigoureusement une dernière fois…

Verser la crème sur votre fond de pate (que vous aurez préalablement étalé dans un moule à tarte beurré) et cuire à 185C chaleur tournante pendant 20 à 25 mn.

Si le flan ne vous semble pas très doré, mettez le de 2 à 5 mn au grill en surveillant !!! il ne doit surtout pas devenir brun à certains endroits parce que gout n’est alors pas bon.. En fait le mien était à peine blond à certains endroits et blancs à d’autres, c’est suffisant car il doit rester moelleux…

Laisser refroidir sur grille et régalez vous …

Petit dessert du dimanche – Crème brûlée classique

Une crème aux œufs vanillée toute simple, un peu de sucre roux et un tour sous le grill … de quoi accompagner un dimanche printanier.
Crème brûlée
Pour 2 gourmands
2 jaunes d’œufs
75 ml de lait
160 ml de crème liquide
30 g de sucre
quelques gouttes d’extrait de vanille

Fouetter les jaunes avec le sucre et la vanille. Ajouter le lait et la crème. Verser dans 2 plats à crème brûlée, les disposer dans un bain-marie, faire cuire au four à 100ºC, pendant environ 1h15. Laisser refroidir. Au moment de servir, saupoudrer une cuillère à soupe de sucre roux sur chaque crème, et passer au chalumeau.

Au final, n’ayant pas de chalumeau, j’ai passé mes crème sous le grill du four … pas assez efficace, les crèmes se sont réchauffées et je trouve dommage de ne pas avoir le contraste … mais Panda a adoré la crème, très onctueuse et bien vanillée. A refaire après être allée faire une virée chez Casto pour trouver un mini chalumeau.

Une crème au chocolat – un vrai pousse-au-crime …

Pousse-au-crime, parce que 2 ingrédients et moins de 5 minutes de préparation, ça devrait être interdit de faire des dessert aussi rapides et aussi bons …. surtout avec des trucs qu’on a forcément toujours dans le placard ….
Crème au chocolat pousse-au-crime
Bon faut reconnaître que la photo est pas terrible, mais j’étais pas en avance donc j’ai fait vite …
Pour 2 gourmandes après une virée shopping
1 petite boîte (170g) de lait concentré non sucré
80 à 90 g de chocolat dessert, pralinoise, chocolat au lait pâtissier …
facultatif : une petite pincée de cannelle ou quelques gouttes d’extrait de vanille

Faire fondre à feu doux le chocolat dans le lait concentré. Quand il est totalement fondu, fouetter pour homogénéiser. Porter à ébullition, puis maintenir à frémissements jusqu’à consistance désirée. Je dirais 1 min à 1 min 30 pour quelque chose type Danette / crème Mont Blanc, et jusqu’à 3 min pour une crème qu’on pourrait démouler. Verser dans des ramequins ou des verrines et mettre au frigo quelques heures.

Un petit dessert l’air de rien – les œufs au lait

Un dessert classique et si simple à réaliser que c’en est presque indécent. La cuisson au bain-marie à four moyen donne une texture très moëlleuse et fondante.
Œufs au lait
Pour 4 personnes
Ingrédients
1 litre de lait
6 œufs
200 g de sucre
1 cc d’extrait de vanille

1. Mettre les œufs dans un saladier; ajouter le sucre et m‚langer tout de suite ( le sucre ayant tendance à cuire les jaunes). Ajouter le lait et la vanille liquide ou chauffer le lait avec la gousse de vanille et l’incorporer en 2 fois dans le mélange œufs + sucre.
2. Verser dans des ramequins, mettre les ramequins dans une plaque avec de l’eau au fond (l’eau arrivant à peu près au 1/3 de la hauteur des ramequins). Mettre à cuire 1h à 1h10 au four à 135º C chaleur tournante.