Archive for Entremets

Cheesecake sans cuisson tout citron

Petit dessert bien frais sans prétention, rapidement préparé et très joli à servir. A noter : ajouter la confiture au dernier moment, la présentation sera plus satisfaisante.

No-bake cheesecake in a jar

Cheesecake sans cuisson à la confiture
La recette originale est ici. j’ai modifié les proportions de Philadelphia / yaourt car le résultat était trop liquide à mon goût.

Pour 6 pots « Le Parfait » terrine 125
125 g de palets bretons
1 cuil à soupe de sucre roux
1 pincée de cannelle
1 grosse cuil à soupe de beurre salé
1 barquette de Philadelphia (150g)
1 yaourt grec (150g)
1 cuil à soupe de miel
zeste d’1/2 citron ou arôme citron
confiture au choix : citron, framboise, mûre …. ou lemon curd, coulis de chocolat ou salidou

Mixer les palets avec le sucre et la cannelle. Ajouter le beurre fondu, bien mélanger. Déposer une cuil à soupe de miettes dans le fond de chaque pot, bien tasser (avec le fond d’un verre).
Fouetter le Philadelphia pour l’assouplir, ajouter le yaourt grec, le miel et le zeste de citron (ou l’arôme citron). Bien lisser la préparation. La répartir dans les pots puis mettre au frais.
Au moment de servir, ajouter une cuil à soupe de confiture.

La lunchbox du lundi – Riz au lait à la feignasse

Ma machine à pain ne tounre plus que très épisodiquement, la faute à la flemme et au fait que je trouve facilement du très bon pain, alors pourquoi se fatiguer ?
Par contre, voici une occasion de la sortir du placard : pour y faire du riz au lait sans avoir à surveiller de près la casserole …. Ce petit riz au lait « à la feignasse » m’a servi de dessert ce midi.

Lunchbox - 04/05/2015

Au menu :
– des radis
– un sandwich pain de mie / moutarde balsamique / rôti de boeuf / emmenthal / salade
– et un riz au lait en machine à pain

Riz au lait en machine à pain
1l de lait
180 à 200g de riz rond
entre 80 et 100 g de sucre
parfum : cannelle, gousse de vanille, fève tonka ….

En premier lieu, faire bouillir le riz 3 min dans de l’eau chaude légèrement salée.
Ensuite, verser le lait, le sucre, le parfum et le riz égoutté dnas la cuve de la machine à pain, et enclencher le programme « Confiture » ou « Jam » si votre machine parle anglais.
Laisser se dérouler complètement le programme, verser en ramequins, en pots, en jatte et laisser refroidir.
Le riz au lait est assez liquide mais ça se raffermir en refroidissant.

Semoule au flan Impérial

Trop facile à faire, délicieusement fondante et moëlleuse, en petits pots ou grand saladier pour les gourmands, c’est une excellente façon de préparer la semoule !

Une très vieille recette du forum cuisine d’aufeminin.

Semoule au flan Impérial

Pour 5 ramequins

1/2 l de lait
un sachet de préparation pour flan non sucré vanille ou chocolat
70 g de semoule de blé fine
30 à 50g de sucre selon le goût

Mélanger le tout au fouet pour bien diluer. Porter sur feu foux en remuant jusqu’à épaississement.
A essayer peut-être dans le saucier (qui touille tout seul sans se fatiguer …..).

Gâteau meringué au citron

J’ai acheté il y a peu un super moule dit « moule à tarte renversée ». Mais qu’est ce donc que ce moule ? En gros, il s’agit de faire un gâteau qui ressemble à une tarte, c’est à dire avec une garniture … Une belle génoise moëlleuse, recouverte de crème pâtissière et de fruits de saison, par exemple.

Pour inaugurer ce moule, et à l’occasion de l’anniversaire de mon alter ego, j’ai été piocher cette recette chez Hanane, qui commercialise ce fameux moule.

La seule différence a été la réalisation du lemon curd, pour lequel j’ai improvisé une version « à la feignante » avec mon saucier.

gâteau meringué au citron

Je ne recopie pas la recette que j’ai suivi à la lettre, mais voici ma recette de lemon curd au saucier :

Ingrédients
4 jaunes d’œufs (garder les blancs pour la meringue)
jus et zeste de 2 citrons
75 g de sucre
100 g de beurre (ou un peu moins)

Mettre le jus et le zeste des citrons dans le saucier, mettre sur position 2, ajouter le sucre puis le beurre en morceaux.
Ajouter les jaunes d’œufs battus, passer en position 5 et programmer 15 min.
Débarrasser dans un bol.

Mousse de mascarpone au citron vert

Très directement inspiré de la recette de l’Atelier des Chefs, une délicieuse version au citron vert, aérienne et crémeuse. A servir en verrines, et accompagner de tuiles aux amandes, cigarettes russes ….

Pour 6 belles verrines
3 œufs
1 citron vert
250g de mascarpone
100 g de sucre

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.
Mélanger au fouet les jaunes avec le sucre jusqu’à blanchiment. Ajouter le jus et le zeste du citron, puis le mascarpone. Bien mélanger pour obetnir une préparation homogène.
Monter les blancs en neige ferme, puis les ajouter délicatement à la préparation précédente avec une maryse.
Réserver au moins 2h au frais.

Mon bavarois d’anniversaire

Après avoir fêté dignement mon anniversaire en famille, j’ai convié mes copines à arroser ça avec moi, dans le jardin. On a eu de la chance il a fait un temps superbe.

En dessert, j’avais fait un bavarois vanille / chocolat qui a eu un succès fou !

Bavarois vanille – chocolat
Source : L’Internaute (recette originale)

Pour 8 personnes

Pour le fond sablé :
150 g de biscuit sablé à la noix de coco
2 cuillères à soupe de beurre mou
Pour le bavarois à la vanille :
120 g de mascarpone
10 cl de lait
20 cl de crème liquide entière (la recette originale précise légère ce qui est un non-sens, il n’est pas possible de monter de la crème légère en chantilly ….)
70 g de sucre
1 gousse de vanille
6 g de gélatine
Pour la ganache au chocolat :
60 g de chocolat noir
20 cl de crème légère
1 feuille de gélatine
Le cercle utilisé est de 18 cm de diamètre

Mixer les biscuits pour obtenir une poudre fine, ajouter le beurre et former une sorte de pâte. Inutile d’ajouter du beurre même si vous n’obtenez pas une pâte homogène, il suffit de tasser ce sablé au fond du cercle pâtissier.
Préparer le bavarois à la vanille : faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide.
Battre la crème liquide et le sucre pour obtenir une chantilly, ajouter la mascarpone, continuer à battre.
Faire chauffer le lait avec les graine de vanille qu’on récupère de la gousse. Incorporer la gélatine ramollie. Retirer du feu et laisser tiédir. Ajouter le lait tiède sur la chantilly, mélanger et verser la préparation sur le fond sablé.
Mettre au frais pour environ 30 min.
Pendant ce temps-là préparer la ganache au chocolat :
faire chauffer la crème, y faire fondre le chocolat, ajouter la feuille de gélatine ramollie et retirer du feu. Laisser cette crème tiédir avant de la verser sur le bavarois à la vanille.
Placer au frais pendant au moins 4 heures, décorer à votre convenance (j’ai juste saupoudré de Van Houten avec une passoire fine).

Pannacotta coco et compotée de fruits exotiques

Hmmmmm la pannacotta …. c’est un dessert qui se prête à de multiples interprétations, se prépare à l’avance et est apprécié pour terminer le repas sur une note douce et légère.

Pour 8 verrines type verre bodega
Pour la pannacotta :
40 cl de crème liquide
80 cl de lait de coco
50 g de sucre
3 à 4 feuilles de gélatine

Faites ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Dans une casserole, faites chauffer le lait de coco et la crème liquide. Ajoutez le sucre, mélangez pour bien diluer.
Essorez les feuilles de gélatine et les ajouter hors du feu dans la casserole. Bien mélanger pour faire fondre la gélatine.
Versez dans les verrines et réservez au frais au moins 2h.

Pour la compotée :
la moitié d’un sachet de mangues surgelées
la moitié d’un sachet de morceaux d’ananas surgelés
sucre roux
cannelle (facultatif)

Faites décongeler les fruits. Les tailler en petits morceaux, et les mettre dans une casserole. Saupoudrez de sucre roux et éventuellement de cannelle.
Portez sur feu doux jusqu’à réalisation d’une compote irrégulière. Débarrassez et laissez refroidir.

Pour servir, dressez un peu de compotée sur les pannacottas.

Crèmes velours au chocolat

Ou comment liquider des jaunes d’œuf avant de faire des macarons. Genre, bon les gars j’ai fait des crèmes au chocolat et flûte alors j’ai deux blancs d’œuf … je ne vais pas les jeter tout de même !
C’est une des meilleures petites crèmes, même si ce n’est pas la recette la plus rapide de mon carnet.

Une recette de chez Pascale.

Crèmes velours au chocolat

Pour 8 verres bodega

2 jaunes d’œuf
50 cl de lait
120 g de crème liquide
3 CS de maïzena
150 g de chocolat noir pâtissier (ou pistoles de chocolat)
30 g de sucre en poudre

Prélever 2 cuillères à soupe de lait sur le total.
Faire chauffer le reste de lait et la crème à feu moyen. Casser le chocolat en morceaux.
Mélanger les jaunes d’œuf et le sucre, fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Délayer la maïzena dans le lait réservé.
Quand le mélange lait-crème bout, en verser la moitié sur le chocolat. Mélanger à la spatule jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu. Lisser. Reverser dans le lait restant, puis verser par petites quantités sur le mélange œufs-sucre. Ajouter enfin la maïzena délayée. Remettre le tout dans la casserole puis sur feu moyen jusqu’aux premiers bouillons, sans cesser de remuer. Maintenir environ 2 min en remuant, puis mettre en ramequins.
Placer au frigo jusqu’au moment de déguster.

Fondant aux marrons et caramel de cidre

Une visite de copains pour le goûter, et une recette que j’avais envie de tester depuis longtemps. Elle est extraite du livre « Julie cuisine à l’avance » de Julie Andrieu.

Fondant aux marrons et caramel de cidre

Fondant aux marrons et caramel de cidre

1 boîte de 500 g de crème de marrons (ça tombe bien, on utilise toute la boîte, ça évite d’avoir un reste à finir à la petite cuillère)
125 g de beurre
1 cuil à soupe d’armagnac
4 œufs
2 cuil à soupe de poudre d’amande

Pour la sauce
250 g de sucre
20 cl de cidre
50 cl de crème fraîche

Préchauffer le four à 180° (th. 6). Faites fondre le beurre dans un bol au micro-ondes. Cassez les œufs et séparez les blancs des jaunes.
Dans un grand saladier, mélangez la crème de marrons et le beurre fondu. AJoutez les jaunes d’œufs, l’armagnac et la poudre d’amandes. Remuez avec une cuillère en bois ou une spatule pour obtenir une préparation lisse.
Montez les balncs en neige avec une pincée de sel. Incorporez-les à la préparation en mélangeant avec précaution pour ne pas les casser. Beurrez un moule rond de 25 cm de diamètre environ et versez-y la préparation. Enfournez et laissez cuire 45 min.
Pendant ce temps, préparez la sauce caramel. Dans une petite casserole, versez le cidre et le sucre. Portez à ébullition à feu vif et laissez cuire sans remuer jusqu’à obtention d’un caramel blond (10 à 15 min). Retirez du feu et versez doucement la crème (attention aux éclaboussures). Pour que le caramel épaississe, faites cuire à feu doux pendant 10 min environ en mélangeant.
Retirez le gâteau du four et laissez-le refroidir. Placez-le au frais pendant 24h. Avant de servir, faites réchauffer la sauce pendant quelques minutes et servez-la à part.

Mousse au citron

Petit dessert très frais, idéal pour une soirée chaude … j’ai lâché les 0% et autres « cochonneries » allégées depuis que j’ai commencé la stabilistation, sinon j’ai trop de mal à consommer tous mes ProPoints® !
Il est tout à fait possible de substituer le fromage frais 20% par du 0%, par contre le sucre glace est indispensable à la réalisation d’une belle meringue lisse et brillante. Mais même alors, je trouve que cela fait un dessert très sympa pour peu de ProPoints®.
Concernant la gélatine (je n’ai pas encore passé le cap de l’agar-agar, mais ça viendra peut-être un jour …), 2 feuilles sont amplement suffisantes pour la réalisation des verrines, par contre pour une base de charlotte il faut au moins doubler la proportion, car il faut que la mousse soit plus solide pour supporter le démoulage.

Mousse au citron

Pour 4 belles verrines – 3 ProPoint® par verrine
250 g de fromage blanc 20%
2 citrons non traités
2 feuilles de gélatine
3 blancs d’œufs
50 g de sucre glace

Battre le fromage blanc au fouet pour bien le lisser. Réserver.
Râper très finement le zeste des deux citrons, en presser un pour obtenir 3 à 4 cuil à soupe de jus. Mettre les feuilles de gélatine à tremper dans un bol d’eau froide. Monter les blancs en neige ferme, ajouter le sucre glace par petites quantités en continuant de battre.
Chauffer le jus de citron, faire fondre dedans la gélatine égouttée. Mélanger cette préparation au fromage blanc, mélanger rapidement jusqu’à avoir une préparation bien homogène.
Ajouter les blancs petit à petit en mélangeant délicatement.
Réaprtir dans des verrines et stocker au froid au moins 2h.
Servir éventuellement accompagné de sablés au citron ou de spéculoos (à comptabiliser).

« Older Entries