Archive for Sauces

Sauce teriyaki maison

La sauce teriyaki c’est un truc qui sauve tout quand on n’a pas d’idée de repas … blancs de poulet, côtes de porc, pavés de saumon, cuisson à la poêle, au four ou au barbecue, tout lui convient !
Alors bon, du coup, enrichir Suzi-machin et autres devient presque indispensable 🙂 Sauf que mon ami Pinterest m’a sorti une recette de sauce teriyaki trop facile à faire et tout à fait délicieuse !

Sauce teriyaki maison

Sauce teriyaki
1 tasse d’eau
5 CS de cassonade
1/4 de tasse de sauce soja
1 grosse CS de miel
1 gousse d’ail passée au presse-ail
gingembre moulu
2 CS de fécule de maïs
1/4 de tasse d’eau supplémentaire

Dans une casserole, mélanger la tasse d’eau, la cassonade, la sauce de soja le miel, l’ail pressé et le gingembre. Faire chauffer jusqu’à dissolution du sucre.
Dans un bol mélanger la fécule avec l’eau supplémentaire. Verser dans la casserole et mélanger sans cesse jusqu’à épaississement. Attention à ne pas laisser trop prendre car la sauce continue à épaissir en refroidissant. Stocker au frais.

Papillotte de cabillaud aux parfums italiens

Petit plat pour un soir, plein de saveurs et de parfums. « Ca me régale » comme dit Petite Choupette 🙂

Par personne :
un pavé de cabillaud
une cuil à café de pesto
une cuil à café de tapenade
quelques tomates cerise
huile d’olive

Déposer dans une feuille de papier sulfurisé (ou une papillotte silicone) : un pavé de cabillaud, un filet d’huile d’olive, puis le pesto et la tapenade. Ajouter quelques tomates cerise coupées en deux, puis fermer la papillotte. Cuire à 180° pendant 15 à 18 min selon l’épaisseur du pavé.
Servir avec du riz.

Les RitzKid’s burgers – Cuisiner avec les enfants

Nouveau week-end, nouvelle recette ! Cette semaine, d’excellents burgers réalisés par les garçons 🙂

RitzKid's burgers

Pour 4 hamburgers
Préparation 20 min
Cuisson 5 min

400 g de viande de bœuf fraîchement hachée
4 pains à hamburger
4 tranches de bacon
4 tranches de gouda
4 belles feuilles de laitue
1 tomate
1 oignon
2 cuil à soupe de ketchup
1 cuil à café de Worcestershire sauce
1 cuil à soupe d’huile d’olive
sel, poivre du moulin

Sépare les deux moitiés des pains et fais-les toaster légèrement au grille-pain. Coupe le gouda à la taille des pains. Lave et essore la salade. Lave et tranche finement la tomate. Epluche l’oignon et tranche-le aussi finement que possible. Dans un bol, mélange le ketchup et la Worcestershire sauce.
Préchauffe le four à 180°.
Avec la viande de bœuf, forme 4 pavés bien ronds de la taille des pains. Fais chauffer l’huile dans une poêle. Avec l’aide d’un adulte, fais cuire rapidement le bacon, puis les steacks hachés. Sale et poivre.
Pose une tranche de gouda sur les socles des pains et passe-les au four quelques instant, le temps de faire légèrement fondre le fromage. Ajouter une feuille de salade et un peu du mélange ketchup – Worcester sauce. Dépose un steack et le bacon, un peu de sauce, des rondelles de tomates et des cercles d’oignons, puis referme le burger.
Passe les hamburgers au four 1 min pour les servir chauds.
Enjoy !

Nems au crabe

Un autre bonheur de cuisine asiatique, délicieux et light quand il n’est pas frit ! Le truc pour la cuisson : badigeonner d’huile neutre au pinceau (soit environ 1 cc pour une vingtaine de nems) et passer au four bien chaud une quinzaine de minutes. Déguster avec du riz (en optionPlus® ou en mesurant précisément), une petite sauce thaï, de la salade croquante et des feuilles de menthe. La recette est largement inspirée de celle du site Suzi-Wan.

Nems au crabe

Pour une vingtaine de petits nems – 1 ProPoint® par nem, 6,5 ProPoint&reg pour 8 nems
des petites galettes de riz
une boîte de crabe
1 carotte
50 g de vermicelles de riz
une poignée de champignons noirs
3 champignons parfumés
coriandre
3 cuil à soupe de nuoc-mâm
3 échalotes
1 gousse d’ail

Préparer la farce : faire tremper séparément les vermicelles, les champignons noirs et parfumés. Râper la carottes. Eplucher et hacher l’ail et les échalotes. Hacher la coriandre. Quand les vermicelles et les champignons sont réhydratés, les passer au robot ménager.
Mélanger tous les éléments de farce, ajouter le nuoc-mâm, bien mélanger. Laisser mariner une heure pour que les parfums se mélangent.
Rouler les nems. Les disposer au fur et à mesure sur une plaque anti-adhésive. Badigeonner d’huile neutre au pinceau. Passer quinze minutes au four à 200º.
Servir avec des feuilles de laitue iceberg et des feuilles de menthe.

Sauce thaï très très bonne à 0PP
Mélanger 2CS de sauce soja, 5cl de sauce poisson (nuoc-mâm), 1 gousse d’ail hachée, 2cc de gingembre frais râpé et 10cl de sauce chili douce. Mettre dans un shaker et remuer pour mélanger.

Enchiladas maison très faciles – reste de poulet

Si je me débrouille en cuisine, je ne suis pas, loin s’en faut, une déesse de la gestion de ce qui reste dans le frigo …. aussi bien souvent des restes de plats finissent-ils à la poubelle faute d’avoir été utilisés à temps, ce qui me contrarie au plus haut point. Bref.
Aussi essaye-je en ce moment, en faisant mes menus pour préparer la liste de courses, de prévoir ce qui restera afin de l’utiliser … c’est une gymnastique, mais après tout pas plus compliquée qu’une autre. J’ai déjà réussi à m’astreindre à prévoir les menus, c’est juste l’étape suivante.
L’autre soir, j’ai fait un poulet rôti, tout bête … la carcasse est désignée pour faire un bouillon de poulet maison très savoureux, mais après avoir mangé chacun une cuisse, il reste pas mal de viande, et pas envie de poulet froid avec la pluie qui s’est remise à tomber.
J’ai donc bricolé des enchiladas au poulet, avec une sauce mijotée maison, qui ont eu beaucoup de succès !

Enchiladas maison

Pour deux gourmands
Un reste de poulet cuit : deux blancs, des cuisses … coupés en dés

Pour la sauce :
l’équivalent d’un poivron et demi, coupés en petits dés (à savoir : le poivron en dés se congèle très bien)
un bocal de 400 ml de coulis de tomates (purée de tomates mi-réduite, aucun assaisonement à part du sel)
1 oignon rouge
1 gousse d’ail
1 cuil à café de cumin moulu
1/2 cuil à café de coriandre moulue
origan
piment en poudre
un tout petit peu de cannelle

Faire revenir l’oignon émincé dans un peu d’huile jusqu’à ce qu’il soit fondant. Ajouter les poivrons et laisser cuire à feu moyen. Les poivrons doivent être tendres.
Ajouter les épices, l’ail écrasé puis le coulis de tomates. Bien remuer, et laisser mijoter à feu doux pendant une quinzaine de minutes. La sauce doit être assez épaisse. Poursuivre la cuisson si elle reste trop liquide.

Pour le dressage :
4 tortillas de blé
cheddar râpé

Répartir le poulet sur les tortillas. Ajouter de la sauce. Rouler les tortillas et les disposer côte à côte dans un plat à four.
Répartir le reste de sauce sur le plat, ajouter le fromage râpé. Faire gratiner une vingtaine de minutes au four à 180º.

Cuisine bistrot – Andouillette sauce moutarde à l’ancienne

Cuisine simple et rapide, pas légère (mais c’est pas le but non plus), mais très appréciée !
Le saucier électrique est un as en matière de sauce onctueuse et tout peut attendre que les braises soient prêtes dans la cheminée.
Andouillette sauce moutarde

Sauce moutarde à l’ancienne

1 cuillère à café de fécule
1 cuillère à soupe d’eau
2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne
100 g de beurre
sel, poivre

Version avec saucier : Verser dans le bol du saucier la fécule délayée dans l’eau, la moutarde. Saler, poivrer. Programmer position 3 pour 15 min. Au bout de 5 min, ajouter petit à petit le beurre coupé en morceaux. Quand la sauce est liée, elle peut attendre en position 1.
Version sans saucier : Verser dans une casserole la fécule délayée dans l’eau et la moutarde. Saler, poivrer. Porter sur feu moyen en remuant, quand le mélange est homogène incorporer le beurre coupé en petits morceaux, sans cesser de remuer. Quand la sauce est liée, la conserver au chaud au bain-marie.

Cette sauce peut accompagner des andouillettes, mais aussi des grillades de porc, ou un filet mignon rôti.

Accompagner les andouillettes à la moutarde de pommes de terre rôties au thym et d’un verre de gigondas.

Petites sauces diététiquement correctes pour fondue bourguignonne

Panda ayant exprimé mon envie d’une fondue bourguignonne, et n’ayant rien contre, je me suis exécutée … ça tombe bien, la fondue bourguignonne c’est sympa, ça assouvi mon instinct de carnivore à peu de frais et ça ne demande pas deux heures de préparation.
Ayant renoncé depuis longtemps aux sauces toutes prêtes (dommage quand même) et étant interdite de mayonnaise (pour cause d’œuf cru interdit pendant la grossesse), je me suis lancée dans la réalisation de petites sauces à base de fromage blanc et moutarde, assaisonnées aux aromates et condiments. Au final, en 10 min on obtient 4 ramequins de sauce diététiquement correctes, bien plus digeste que les homologues à base de mayonnaise. Après tout, dans ces dernières, la mayo n’est que la base, l’intérêt est principalement dans les condiments que l’on ajoute !
Sauces pour fondue bourguignonne

La sauce de base pour 1 ramequin
2 cuil à soupe de fromage blanc (20% chez moi, 0% sans problème)
1 cuil à café de moutarde forte (plus ou moins)

J’en ai fait 4 différentes :
1er ramequin : sauce cocktail
Ajouter à la sauce de base
2 cc de ketchup
1 cc de cognac ou de whisky
2 ou 3 gouttes de tabasco

2nd ramequin : façon tartare
Ajouter à la sauce de base
3 cornichons hachés
1 cc de câpres hachés
1 trait de jus de citron

3è ramequin : anchois
Ajouter à la sauce de base
4 ou 5 filets d’anchois écrasés

4è ramequins : olives
Ajouter à la sauce de base
4 à 5 olives vertes dénoyautées hachées

Gnocchis maison et sauce gorgonzola express

Gnocchis au gorgonzola
Bon, ok, c’est pas super appétissant montré comme ça, mais dieu que c’était bon ! Des gnocchis moëlleux à souhait, un sauce parfumée qui embaume toute la cuisine … un appel à la gourmandise, un vrai ! J’ai encore des progrès à faire en façonnage, mais au goût ils étaient délicieux …
Pour les gnocchis, j’ai pris la recette du livre « Marabout chef – Spécial pomme de terre ». J’aime beaucoup cette collection, je trouve les recettes sympa et les photos sont belles et appétissantes. La sauce est une improvisation née de la nécessité de préparer rapidement une sauce avec un minimum d’ingrédients.
Pour 4 personnes
500 g de pommes de terre à purée
1 oeuf
20 g de beurre fondu
parmesan râpé
150 g de farine

Cuire les pommes de terre à l’eau ou à la vapeur, égoutter. Ecraser en purée dans un saladier. Incorporer l’oeuf et le beurre fondu, le parmesan et la farine. Travailler à la spatule pour obtenir une pâte lisse et ferme.
Diviser la pâte en 6 cylindres de 2 cm d’épaisseur, et couper en tronçons de 2 cm. Rouler sur les dents d’une fourchette pour obtenir des boulettes de pâte rainurées, puis les déposer une une plaque farinée et laisser reposer 1h au réfrigérateur.
Cuisson : porter à ébullition un grand volume d’eau salée. Plonger les gnocchis dedans, dès qu’ils remontent à la surface, les égoutter soigneusement avant de les mettre dans un plat et servir avec la sauce.

Sauce gorgonzola : faire fondre du gorgonzola dans du lait concentré non sucré à feu doux. Poivrer.

Beurre marchand de vin

Sauce classique pour accompagner des viandes grillées (hier soir une côte de boeuf grillée dans la cheminée). Réalisée avec un saucier électrique, c’est un jeu d’enfant. L’idéal est de faire réduire le vin et les échalotes très en avance, et monter au beurre au dernier moment. Attention, cette sauce n’attend pas !
Beurre marchand de vin
Beurre marchand de vin
Source : recettes du saucier Seb
4 échalotes (si vous trouvez des petites échalotes grises, elles ont une saveur incomparable)
1 dl de vin rouge
2 cuil à soupe de jus de citron
sel, poivre
150 g de beurre

Mettre dans le saucier les échalotes finement émincées, le vin et le jus de citron. Saler, poivrer. Régler position 5 et laisser réduire des 3/4. (Sans saucier, faire réduire sur feu vif). Eteindre et laisser refroidir.
Régler position 2 (sur feu doux), incorporer le beurre en petits morceaux. La sauce devient mousseuse et liée. Compter 15 à 20 min.
Servir immédiatement.