Archive for Apéro

Mini verrines de magret séché et abricots

Un accord tout à fait intéressant, entre le piquant du chutney d’abricots et la douceur du magret séché …

Mini verrines magret & abricots

Pour 6 mini verrines

6 abricots moelleux
une pincée de piment en poudre
1 petite échalote
50 g de cassonade
le jus d’un citron vert
un peu d’eau

Couper les abricots en petits dés, émincer l’échalote et le piment.
Mettre tous les ingrédients dans la casserole et faire cuire à feu très doux pendant une trentaine de minutes en remuant de temps en temps.

Note : si vous ne trouvez que des abricots secs, mettez-les à réhydrater dans de l’eau chaude pendant 30 min.

Mini verrines figues et foie gras

Mini verrines foie gras & figues

Première mini verrine apéritive, accord parfait sur un vin sucré, type gewuztraminer ou côteaux du layon : une couche de compotée de figues surmontée de dés de foie gras …

Pour 6 mini verrines
6 figues sèches
1 dl de porto (ou autre vin cuit : Byrrh par exemple)

Hacher les figues. Les mettre à compoter 15 à 20 min à feu doux dans le porto. Laisser tiédir et dresser les verrines avec quelques dés de foie gras.

Verrines apéro au saumon fumé et chantilly de wasabi

J’ai complètement craqué sur la forme de ces mini verrines (que j’ai trouvées chez Carrefour, rien d’exotique donc). Un reste de chantilly au wasabi, une petite tranche de saumon fumé et hop une mise en bouche légère et délicieuse.
Le wasabi est un condiment piquant japonais, que l’on trouve maintenant en GMS.

Verrines apéro au saumon fumé

Pour 6 mini verrines

pour la chantilly au wasabi
20 cl de crème fleurette très froide
1 cuil à soupe de wasabi

1 tranche de saumon fumé coupé en petits morceaux

Pour la chantilly au siphon : Mélanger la crème et le wasabi, passer au tamis pour ne pas risquer de boucher le siphon. Verser dans le siphon, bien fermer, ajouter 1 ou 2 cartouches de gaz selon la capacité. Secouer et réserver couché au frais pour 2h.
Monter les verrines au dernier moment, la chantilly est assez éphémère : mettre quelques morceaux de saumon dans le fond des verrines, surmonter de chantilly.

Verrines apéro aux crevettes

Suivant l’exemple de Belle-Maman qui s’est mise avec entrain aux mini verrines pour l’apéro, voici mes deux premières réalisations, tout d’abord les crevettes, et ensuite le saumon …

Verrines apéro aux crevettes

Pour 6 mini verrines

100 g de fromage blanc natures
1 petite gousse d’ail
2 brins d’aneth ciselé
un peu de jus de citron
sel, poivre
6 grosses crevettes décortiquées

Mélanger les ingrédients de la sauce, disposer dans le fond des verrines. Piquer les crevettes avec un pique à cocktail, déposer artistiquement dans les verrines. Tenir au frais avant de servir.

Sirop aux épices pour le punch

Recette « ancestrale » ou presque, sortie tout droit des fiches recettes de ma grand-mère paternelle, dûment réalisée par Mom et enfin par moi. Tout à fait délicieux pour sucrer un verre de rhum (ou un grog), il est également délicieux simplement allongé d’eau, ou dans un thé nature qu’il aromatise délicatement.

Sirop aux épices pour le punch

Pour 1/2 litre de sirop

1/2 l d’eau
380 g de sucre roux, cassonade, sucre complet …
Epices : 3 ou 4 au choix, mais pas plus pour ne pas tout étouffer. Cette fois j’ai mis 1 bâton de cannelle, 2 clous de girofle, une gousse de poivre long et un peu d’extrait de vanille. A varier : badiane, poivre du Sichuan, poivre rose …
les écorces d’une demie orange et d’un demi citron vert

Dissoudre le sucre dans l’eau dans une grande casserole. Ajouter les épices et les zestes, porter à ébullition. Cuire à gros bouillon 5 min, puis laisser frémir 15 min.
Laisser refroidir et infuser, puis filtrer et mettre en bouteilles.

Accras de morue, pour un air des Antilles

Pour l’anniversaire de Beau-Papa, un apéro sur un air des Antilles, parce que c’est la région du monde qu’il adore (à part sa Bretagne, forcément). Pour accompagner le ti’punch et « pani pwoblém » 🙂

Accras de morue

Pour un énooooorme tas d’accras, qui d’ailleurs se congèlent très bien
La préparation commence la veille !
350 g de morue
700 g de farine
3 œufs
4 ou 5 gousses d’ail
1/2 litre de lait
piment fort en poudre ou piment « lampion » comme là-bas (mais moi rien que de les voir j’ai les papilles qui brûlent)
huile de friture

La veille, mettre la morue à dessaler dans de l’eau froide, changer fréquemment d’eau.
Egoutter la morue, ôter soigneusement la peau et les arêtes, effeuiller à la fourchette.
Mélanger dans une grande jatte la farine, les œufs et le lait. La pâte doit être épaisse. Ajouter l’ail pressé, 1 1/2 cuil à café de piment en poudre ou un tout petit morceau de piment frais, et la morue. Bien mélanger pour obtenir une pâte onctueuse qui se « tient ».
Faire chauffer l’huile dans une friteuse ou un wok, verser dans l’huile chaude des boules de pâte (environ une cuil à soupe). Egoutter sur du papier absorbant, servir.

A noter : les accras supportent très bien la congélation. Les faire frire, bien égoutter, puis ensacher. Le réchauffage se fait au four (pas au micro-ondes, ils ramolliraient).

Crème de mûres maison

Très largement inspiré de la crème de cassis de Ôdélices, voici une version crème de mûres, pour des kir très fruités.

crème de mûres

Pour une bouteille de 75 cl environ
plus ou moins 250 g de mûres
37,5 cl de vin rouge
un petit verre d’alcool blanc (type alcool pour fruits, 45º)
plus ou moins 600 g de sucre

Laver rapidement les fruits. Les mixer longuement pour obtenir une purée. Mélanger cette purée de fruits avec le vin rouge et laisser macérer 48h à température ambiante.
Peser le mélange, ajouter son poids en sucre et mettre dans une casserole. Porter doucement à ébullition, laisser bouillir 3 min. Laisser complètement refroidir, ajouter l’alcool (facultatif). Filtrer (avec un entonnoir et un passe-thé) et mettre en bouteille.
A consommer avec modération !

Cocktails au siphon #2 – Agua de lemon

J’ai pris l’autre jour au restau mexicain un apéritif sans alcool que j’ai trouvé très rafraîchissant et agréable – composé de jus de citron, sucre et eau gazeuse, c’est suffisamment simple à recréer à la maison, et en plus mon siphon à eau de Seltz va être sollicité ….

Agua de lemon

Apéritif sans alcool et boisson d’été très rafraîchissante …

Agua de lemon
Mettre dans un verre (dans l’idéal plutôt un tumbler, verre étroit assez haut) du Pulco citron vert, un trait de sirop de canne. Compléter avec de l’eau gazeuse bien fraîche.

Cocktails au siphon #1 – Mojito et Virgin mojito

Il y a un moment, le Père Noël a été super sympa avec moi et m’a apporté un beau siphon. Pas un siphon « à la mode » comme il en a fleurit partout, pour faire la chantilly et les espumas (qui sont à mon sens plus une frustration qu’une trouvaille … y’a rien à bouffer là dedans !). Non non, un bon vieux siphon à eau de Seltz, ou comment faire soit même son eau gazeuse à partir de bête eau du robinet.

Voici la bête :
Siphon

Bien, ceci m’a donc amenée à faire quelques recherches sur des idées de cocktails utilisant ce siphon, et pour ajouter de la difficulté, sans alcool à cause des choupettes 🙂
Comme Panda n’est pas au régime sec (j’ai de la chance, il en fait pas de couvade !), j’ai décliné le très fameux mojito en version avec et sans alcool. Au bilan, la version sans alcool est très sympathique, ça donne un côté ludique à l’apéro, et on a vraiment l’impression de fraîcheur (merci le citron vert).
La prochaine fois, cependant, je prévoirais un peu mieux mon coup et je mettrais une bouteille d’eau au frais, je pense que l’effet sera encore plus sympa.

Mojito

Tout d’abord le mojito de Panda, un grand classique
Piler dans le verre une cuillère à café de cassonade avec un demi citron vert coupé en morceaux et une dizaine de feuilles de menthe fraîche.
Ajouter une dose de rhum et compléter avec l’eau de Seltz.

Attention : ça se boit tout seul et d’autant plus si l’eau gazeuse est fraîche ….

Virgin mojito

Ensuite, mon Virgin mojito, équivalent sans alcool, à servir aux enfants et aux futures mamans ….

Dans un verre, piler une demie-cuillère à café de cassonade avec un demi citron vert coupé en morceaux et une dizaine de feuilles de menthe fraîche.
Ajouter 6 cl de jus de pomme bien frais. Compléter avec de l’eau de Seltz.

Duo de terrines pour dégustation de vins de Centre-Loire

Découverte du vignoble de centre Loire hier soir à mon association œnologique. Malgré le fait que je sois enceinte, j’assiste à ces soirées, véritable concentré de convivialité et de joie de vivre … ma voisine fini mes verres, that’s all 🙂
Le thème du jour : le Centre-Loire, zone des sancerre, menetou-salon, qunicy, reuilly, pouilly-fumé …. deux cépages dominent ces AOC : le sauvignon en blanc et le pinot noir en rouge.
Comme d’habitude, la réalisation des toasts est laissée aux participants, à tour de rôle. Hier soir j’étais de bordée, avec comme instructions : une terrine de foies de volaille et une terrine de la mer. Rien de plus simple, même avec une autonomie en position debout de plus en plus limitée : deux terrines ne demandant pas plus de 10 min de préparation chacune.
Tout d’abord, une terrine de saumon simplissime, qui permet des variations à l’infini.
Terrine simplissime de saumon

Pour 1 petit moule à cake (format 2 personnes) ou des empreintes muffins ou briochettes (elle se démoule très bien)

350 g de saumon sans la peau
2 blancs d’oeufs
10 cl de crème fraîche (légère, liquide, semi-épaisse ….)

Mettre tous les ingrédients dans le bol du mixeur, saler, poivrer et mixer jusqu’à consistance de mousse. Débarrasser dans un moule ou remplir les empreintes et cuire à 180º : 20 min pour un moule à cake, une quinzaine pour des portions plus petites.

Variations : incorporer des herbes fraîches : persil, ciboulette … ou des épices : baies roses, poivre vert ….
Le vin : hier soir, un sancerre blanc 2006

Ensuite, une terrine de foies de volailles très fine et goûteuse, un régal pour les amateurs.

Terrine de foies de volaille

Pour 1 petite terrine (par exemple à foie gras)

350 g de foies de volaille
10 cl de cognac (ou autre alcool)
10 cl d’eau
1 gousse d’ail
1 petit échalote

Faire mariner les foies au frais 2 h dans le mélange cognac + eau. Eplucher la gousse d’ail, émincer l’échalote. Mettre le tout dans une poêle avec une petite noisette de beurre, ajouter les foies et leur marinade et faire cuire à feu moyen pendant une dizaine de minutes. Les foies doivent être cuits à cœur sans être caoutchouteux.
Mettre le contenu de la poêle dans le bol du mixeur et mixer jusqu’à consistance crémeuse. Remplir la terrine et laisser au frais 12 h avant de déguster sur du bon pain de campagne.

Le vin : un sancerre rouge 2006

« Older Entries Recent Entries »