Archive for Douceurs

Brioches roulées au chocolat façon cinnamon rolls

Pour un petit déjeuner très gourmand ou une pause goûter régressive. … je suis la seule vraie fan de cannelle de la famille j’ai donc opté sur la suggestion de mon alter ego pour une version au chocolat vraiment réussie !

Brioches roulées au chocolat faççon connamon rolls

Pour 8 brioches

– 350 g de farine
– 1 sachet de levure de boulanger instantanée
– 50 g de sucre
– 120 ml de lait à peine tiède
– 1 œuf
– 60 g de beurre
– 1/2 cuillère à café de sel

Pour la garniture
– 2 cuillère à soupe de sucre
– 1 cuillère à soupe de cacao Van Houten
– une poignée de pépites de chocolat

Versez la farine dans le bol du robot. Ajouter le sel et bien mélanger. Ajouter la levure, l’œuf et le lait. Avec le crochet pétrisseur, lancez le robot à petite vitesse jusqu’à la formation d’une boule qui ne colle pas au parois du bol.
Couvrez-la avec un torchon et laissez-la gonfler 2h à l’abri des courants d’air.
Mélanger le sucre et le cacao.
Étendre la pâte au rouleau sur environ 3 mm d’épaisseur et 30 cm de large. Étalez le mélange garniture par-dessus. Parsemez de pépites de chocolat.
Roulez la pâte dans le sens de la longueur et coupez le rouleau en tranches égales.
Disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laissez lever environ une heure ou jusqu’à ce qu’ils aient doublé de volume.

Préchauffez le four à 180°C.
Dans un saladier, mettez la farine. Faites un puits : mettez la levure que vous avez préalablement mélangé avec le lait. Ajoutez le sucre, le sel, l’oeuf et le beurre ramolli. Mélangez le tout avec votre main. Mettre la pâte sur un plan de travail et commencez à pétrir jusqu’à ce que la pâte soit ferme et pas du tout collante. Pétrissez énergiquement pendant 10 mn sans s’arrêter. Vous pouvez aussi mettre tout les ingrédients dans un robot ou dans une machine à pain et laissez faire l’appareil.
Formez une boule que vous remettez dans le saladier. Couvrez-la avec un torchon et laissez-la gonfler 2h à l’abri des courants d’air.
Dans un bol, mélangez le beurre fondu, le sucre et la cannelle.
Étendre la pâte au rouleau sur environ 3 mm d’épaisseur et 30 cm de large. Étalez le mélange garniture par-dessus.
Roulez la pâte dans le sens de la longueur et coupez le rouleau en tranches égales.
Disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laissez lever environ une heure ou jusqu’à ce qu’ils aient doublé de volume.

Préchauffez le four à 180°C.
Cassez un oeuf dans un bol. Fouettez-le vivement à la fourchette. A l’aide d’un pinceau, dorez légèrement le dessus des roulés. Faites cuire au four pendant 15 minutes en surveillant la cuisson.
Laisser refroidir sur une grille.

Terrine de fruits « amandine »

Un dessert très frais, fruité, parfait pour les tables estivales. Même si le temps en Bretagne n’est clairement pas au beau fixe, on essaye quand même d’en profiter entre deux averses !

Terrine de fruits amandine

Une recette de Cuisine Actuelle
Pour un grand moule à cake
400 g de fraises
6 abricots
40 cl de crème fraîche
125 g d’amandes en poudre
10 g de gélatine alimentaire
50 g de sucre glace (à mon avis au moins 70g ou alors accompagner la terrine d’un coulis de fraises)

Rincez et coupez la moitié des fraises en cubes. Rincez et dénoyautez les abricots. Coupez la moitié en cubes et mixez le reste. Faites ramollir la gélatine 10 min dans de l’eau froide. Faites chauffer la purée d’abricots dans une casserole, mélangez-la avec la gélatine essorée.
Fouettez la crème fraîche très froide en chantilly et incorporez 25 g de sucre glace en continuant de battre.
Incorporez le reste du sucre glace et les noisettes en poudre dans la purée d’abricots. Puis, versez le tout dans la chantilly en mélangeant délicatement. Ajoutez les cubes de fraises et d’abricots en remuant.
Tapissez un moule à cake de film étirable. Coupez les fraises entières en deux et rangez-les au fond du moule. Versez la préparation dessus en tassant bien. Recouvrez le moule de film étirable et réservez au réfrigérateur 3 h avant de servir bien frais.

Pain d’épice très très moëlleux

C’est l’effet « confiture d’orange », ici une marmelade d’oranges amères maison. Reste parait-il très moëlleux très lonngtemps – mais vu la vitesse à laquelle il a disparu ….

Pain d'épice à l'orange

Une recette de Cakes in the City
Pour 2 moules en carton de Noël de chez Ikéa
Pour un moule à cake
300 g de farine (de seigle pour l’effet « sans gluten » et très authentique)
50g de sucre roux
2 c à c de Mélange pour pain d’épices Espig (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle) – mis cannelle, quatre-épice, muscade, gingembre
1 c à c de levure chimique
1 c à c de bicarbonate
1 grosse pincée de sel

130 ml de miel liquide doux (acacia, oranger)
130 ml d’eau très chaude
60 g de beurre fondu
200 g de très bonne confiture d’orange (avec de gros morceaux)
+ 50 g de sucre en grain pour la déco & le crousti – facultatif mais j’en mettrais la prochaine fois

Préchauffer le four à 150° C.

Dans un grand bol mélanger la farine, le sucre, les épices, les levures et le sel. Dans un 2ème bol verser et mélanger le miel, l’eau chaude, la confiture d’orange et le beurre fondu. Ajouter progressivement les ingrédients secs et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Ça va très vite, elle est géniale cette recette.

Beurrer un moule à cake et le chemiser de papier sulfurisé (manip obligatoire car la pâte à pain d’épices est une chose très collante). Y verser la pâte, saupoudrer très généreusement de sucre en grain et faire cuire pendant 45 minutes. Si le pain d’épice se colore trop rapidement en cours de cuisson, le protéger avec une feuille de papier alu. La lame d’un couteau plantée à cœur doit en ressortir propre.

Cheesecake sans cuisson tout citron

Petit dessert bien frais sans prétention, rapidement préparé et très joli à servir. A noter : ajouter la confiture au dernier moment, la présentation sera plus satisfaisante.

No-bake cheesecake in a jar

Cheesecake sans cuisson à la confiture
La recette originale est ici. j’ai modifié les proportions de Philadelphia / yaourt car le résultat était trop liquide à mon goût.

Pour 6 pots « Le Parfait » terrine 125
125 g de palets bretons
1 cuil à soupe de sucre roux
1 pincée de cannelle
1 grosse cuil à soupe de beurre salé
1 barquette de Philadelphia (150g)
1 yaourt grec (150g)
1 cuil à soupe de miel
zeste d’1/2 citron ou arôme citron
confiture au choix : citron, framboise, mûre …. ou lemon curd, coulis de chocolat ou salidou

Mixer les palets avec le sucre et la cannelle. Ajouter le beurre fondu, bien mélanger. Déposer une cuil à soupe de miettes dans le fond de chaque pot, bien tasser (avec le fond d’un verre).
Fouetter le Philadelphia pour l’assouplir, ajouter le yaourt grec, le miel et le zeste de citron (ou l’arôme citron). Bien lisser la préparation. La répartir dans les pots puis mettre au frais.
Au moment de servir, ajouter une cuil à soupe de confiture.

Gaufres moelleuses du goûter

Quand à 16h45 Miss Cosquinelle, très occupée à jouer à Mario Party, demande « c’est bientôt l’heure du goûter Maman ? » une idée m’a traversé l’esprit : des gaufres.
J’ai donc ressorti de la mémoire de mon smartphone la recette de mon alter ego, rapides à préparer et toujours savoureuses.
Le temps de faire chauffer le gaufrier, on prépare la pâte dans le KitchenAid et hop, une tournée de gaufres maison !

Gaufres moëlleuses

Pour une dizaine de gaufres
300 g de farine
100 g de beurre fondu
1 sachet de levure
2 œufs
1/2 l de lait

Mettre les ingrédients secs dans le bol du KA. Avec la feuille, mélanger quelques instants. Ajouter le beurre fondu et les œufs, puis le lait progressivement, en mélangeant à vitesse moyenne.
Cuire les gaufres et servir avec un voile de sucre, du Nutella ou de la chantilly.

L’avantage de cette recette est que la pâte ne contient pas de sucre … du coup elles restent moelleuses et l’ajout d’une garniture gourmande est moins culpabilisant 😉

La lunchbox du lundi – Riz au lait à la feignasse

Ma machine à pain ne tounre plus que très épisodiquement, la faute à la flemme et au fait que je trouve facilement du très bon pain, alors pourquoi se fatiguer ?
Par contre, voici une occasion de la sortir du placard : pour y faire du riz au lait sans avoir à surveiller de près la casserole …. Ce petit riz au lait « à la feignasse » m’a servi de dessert ce midi.

Lunchbox - 04/05/2015

Au menu :
– des radis
– un sandwich pain de mie / moutarde balsamique / rôti de boeuf / emmenthal / salade
– et un riz au lait en machine à pain

Riz au lait en machine à pain
1l de lait
180 à 200g de riz rond
entre 80 et 100 g de sucre
parfum : cannelle, gousse de vanille, fève tonka ….

En premier lieu, faire bouillir le riz 3 min dans de l’eau chaude légèrement salée.
Ensuite, verser le lait, le sucre, le parfum et le riz égoutté dnas la cuve de la machine à pain, et enclencher le programme « Confiture » ou « Jam » si votre machine parle anglais.
Laisser se dérouler complètement le programme, verser en ramequins, en pots, en jatte et laisser refroidir.
Le riz au lait est assez liquide mais ça se raffermir en refroidissant.

Petits cakes choco-caramel pour un anniversaire

Fêter un anniversaire c’est toujours l’occasion de faire quelque chose de spécial, de mettre tout son cœur dans ses réalisations, même quand on y passe finalement peu de temps !
Pour l’anniversaire de Miss High Heels cette année, mini cakes chocolat-caramel, avec une tablette de Nestlé dessert au caramel (tombée par hasard dans mon panier un soir de courses).

Moëlleux chocolat caramel

Source : La Table à dessert

Pour 5 petits cakes bien fondants
1 tablette de 170g de Nestlé dessert Caramel
100 g de farine
80g de sucre
70g de beurre
2 œufs

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie.
Dans une jatte, blanchir les œufs et le sucre. Ajouter la farine, puis le mélange beurre-chocolat fondu. Bien mélanger.
Garnir les moules et enfourner pour 25 min au four préchauffé à 200°C.
Laisser refroidir sur une grille, et déguster avec un thé « Bourgeons de Yunnan » du Palais des Thé 😉

Petits pavés chocolat caramel

Petits quatre-quarts au chocolat

Jeudi, c’était Carnaval à l’école de Pandinou, Miss Cosquinelle et Petite Musaraigne. Les parents sont naturellement sollicités pour accompagner et participer au goûter. Pour me faciliter la tâche (parce que tout de même c’est pas une vocation non plus), j’ai réalisé des petits gâteaux individuels, dans des moules en carton jetables. Ce qui m’évite la tâche pénible d’aller récupérer le plat à gâteau le lendemain (quand j’y pense …). J’ai pris comme base la recette des cupcakes tout chocolat de Marie-Laure, sans faire la partie glaçage qui aurait été trop périlleuse à transporter !

Quatre-quarts au chocolat

Pour 14 petits cakes
200 g de beurre mou
200 g de sucre en poudre
4 œufs
6 cl de lait
300 g de farine
1 sachet de levure chimique
160 g de chocolat pâtissier

Faire fondre le chocolat au bain-marie.
Travailler le beurre mou à la spatule (ou avec la feuille d’un robot pâtissier) avec le sucre, jusqu’à obtenir un mélange homogène.
Incorporer les œufs un par un, puis le lait. Ajouter ensuite la farine et la levure, et pour finir le chocolat fondu. Bien racler le fond et les bords avec une maryse.
Verser dans des petits moules (cupcakes ou mini-cakes), et cuire au four préchauffé à 180° pendant 20 à 25 min.

Semoule au flan Impérial

Trop facile à faire, délicieusement fondante et moëlleuse, en petits pots ou grand saladier pour les gourmands, c’est une excellente façon de préparer la semoule !

Une très vieille recette du forum cuisine d’aufeminin.

Semoule au flan Impérial

Pour 5 ramequins

1/2 l de lait
un sachet de préparation pour flan non sucré vanille ou chocolat
70 g de semoule de blé fine
30 à 50g de sucre selon le goût

Mélanger le tout au fouet pour bien diluer. Porter sur feu foux en remuant jusqu’à épaississement.
A essayer peut-être dans le saucier (qui touille tout seul sans se fatiguer …..).

Marmelade aux trois agrumes

Je suis la seule à aimer les confitures et marmelades d’agrumes à la maison, mais cela ne freine pas tant que ça ma production en saison. Je fais d’ailleurs beaucoup plus de confitures l’hiver que l’été 😉 Après la marmelade d’ornages amères et la confiture de Noël, j’avais un pamplemousse qui commençait à se morfondre au fond de la corbeille à fruits, j’ai donc lancé une tournée de marmelade aux 3 agrumes !

Marmelade 3 agrumes

Source : http://www.kitchenhealssoul.com

1 pamplemousse
2 citrons
3 oranges
1 kg de sucre à confiture (ça c’est juste pour me rassurer)
100 ml de jus de citron

Plonger les fruits entiers dans une grande quantité d’eau, mettre à bouillir. Laisser cuire jusqu’à ce que les fruits soient très tendres. En gros, le citron sera le premier prêt au bout d’environ 1h, le pamplemousse 1h30 et les oranges peuvent mettre jusqu’à 2h.
Egoutter les fruits, les placcer dans un plat creux assez grand. Il faut pouvoir couper les fruits dans le plat directement, afin de ne pas perdre de jus.
Couper les fruits, retirer soigneusement les pépins. Détacher la chair de la peau, la hacher. Couper la peau finement (ou moins finement selon la patience …). Débarasser le tout dans une grande marmite à fond épais. Ajouter le sucre, le jus de citron et bien mélanger. Mettre à feu moyen fort jusqu’à la prise de la confiture (pour les scientifiques qui usent et abusent de la sonde de cuisson : 220°F ou 105°C).
Mettre en pots, fermer et retourner. Quand les pots sont refroidis, nettoyer les coulures, étiqueter et ranger.

« Older Entries