Archive for Uncategorized

En travaux

Bon, il reste encore deux ou trois trucs ? épousseter, mais me voilà nouvellement adepte de WordPress pour blogger en paix. Tous les posts précédents ont été récupérés (ou presque), m?me si tout n’est pas catégorisé …..
J’y retourne !

Trucs en vrac

Bon, pour la photo, un peu de patience … la maison est habitée et je ne me vois pas débarquer avec mon appareil en disant « mais si, c’est pour mon blog ». Ceux qui veulent avoir une idée du design intérieur peuvent se rendre sur le site du concepteur de ces maisons en demi-niveaux. Très agréable, très lumineux et moderne, on adore ! Je devrais avoir des photo cette semaine (enfin j’espère).
Sinon, vous aurez remarqué quelques nouveaux liens vers des blogs que je lis régulièrement, dont le sujet principal est … la cuisine. Hé oui, pour pallier à un manque profond d’intérêt professionnel (mais ça ne devrait pas durer, des infos bientôt) je me réfugie une fois de plus dans mes casseroles. J’ai moi-même ailleurs sur la toile un petit blog de cuisine, mais il reste fort confidentiel !

Référence

Toujours dans Anges et Démons, le dernier Dan Brown … que je trouve beaucoup moins bien que Da Vinci Code (qui entre nous ne vallait pas le tintouin qu’ils ont fait autour). Ca me fait beaucoup trop penser à Seven, ces meurtres mystico-rituels.
Je vais aller au bout, mais sans grande conviction.

In the mood for …

Ce que tu désires

Je t’aurais mangée sais-tu
Si grande fille
Je t’aurais mangée
J’en pleure seul en marchant
J’aime et je désire
Mais le bien est monotone
Ce que tu désires
T’emporte loin de moi

J’aime et je désire
Mais ignorons la suite
Le long des ténèbres
Allons pas à pas
Ce bien monotone
N’est qu’une fantaisie
Ce que je désire
M’emporte loin de toi

Ce que tu désires attise ma souffrance
Ce que tu désires t’emporte loin de moi
Ce que tu désires me fait quitter la France
Ce que tu désires?

Accueille mon âme
Au fond de ton nuage
Au bleu satiné
Qui cercle tes yeux las
J’aime et je désire
Mais le bien est monotone
Ce que tu désires
T’emporte loin de moi

(Allons) nos âmes désordonnées
S’attardent
Quel parfum de peau
Retenons la leçon
Quel plaisir creux
Le bien est monotone
Ce que je désire

M’emporte loin de toi
Ce que tu désires attise ma souffrance
Ce que tu désires t’emporte loin de moi
Ce que tu désires me fait quitter la France
Ce que tu désires?

Jean-Louis Murat et Carla Bruni – Ce que tu désires

Ennui profond ….

Rha, mais qu’est ce que je me fais chier ! C’est vraiment gravissime …. le boulot n’a aucun intérêt, c’est une pure perte de temps !
Ras le bol de voir ce qui déconne, d’essayer de ramasser les morceaux tant bien que mal pour la satisfaction du client et que tout le monde s’en cogne !
Y’a vraiment des baffes qui se perdent ….

Petit objet

Sirotant contemplativement une tasse d’infusion menthe et épices, je rêve à des jours meilleurs. Et donc, je gribouille des paroles de chanson sur un coin de feuille. Mais pas n’importe comment. Après avoir cassé la plume de mon Waterman argent (la grosse haine) qui m’a accompagné pendant tant d’années, me voici à apprivoiser un mini stylo plume pas fragile du tout, en plasique, auquel je ne risque pas de m’attacher trop profondément. Bleu transparent avec des petites vaches dessus, ça fait pas sérieux, en même temps ce n’est pas le but.
Qui a vu que je n’étais pas motivée ?

La vie Théodore

Un album de Souchon, c’est à la fois un événement et un grand plaisir.
Un événement, parce que c’est pas si souvent … pas stakhanoviste, le gars !
Un grand plaisir ensuite, pour les mélodies ciselées, les arrangements aériens … pour rien au monde je ne voudrais manquer ça.

« Older Entries Recent Entries »